Trop d’amour à supporter

Pont_des_artsL‘amour ne rend pas toujours léger ! Son poids menace en effet le fameux pont des Arts, situé dans le VI ème arrondissement de Paris. Devenu, depuis 2008, un lieu de passage incontournable pour les amoureux soucieux de sceller leur passion, il croule littéralement sous les milliers de « cadenas d’amour » accrochées aux grilles. Selon un agent municipal de la ville, leur poids cumulé représenterait plusieurs tonnes. La tradition triomphe au point que des cadenas prospèrent sur les deux ponts voisins.

L’entretien régulier dont fait l’objet le pont des Arts ne suffit visiblement pas à assurer sa sûreté. Il consiste uniquement à remplacer un pan de grillage décroché par un autre. Le maire UMP du VI ème arrondissement, Jean-Pierre Lecoq, envisage de faire part de ses propositions à la mairie de Paris. Il suggère que les cadenas soient supprimés de façon régulière, tous les trois à six mois, dans un pur souci de sécurité : « Comme cette passerelle surplombe la Seine et qu’il y a de très nombreux bateaux de touristes qui passent, un poids relativement lourd tombant d’une certaine hauteur peut infliger une blessure voire un coup mortel à un passager. »

Pas sûr que la ville accepte facilement une mesure qui nuirait à son image. A moins qu’elle compte secrètement sur des nettoyeurs anonymes ? Un matin de 2012, les parisiens découvraient que tous les cadenas avaient disparu. Oui, sans doute y a-il trop d’amour à supporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *