Zinneke Parade : ambiance carnavalesque dans les rues de Bruxelles

IMG_0030[Envoyé spécial à Bruxelles]

S’il n’y avait pas eu ces pluies intermittentes et ces bourrasques de vent, on se serait cru volontiers au carnaval de Rio. Hier après-midi, près de 2 000 participants ont pris part à la huitième édition de la Zinneke Parade. Dans l’extrême centre de Bruxelles, au milieu des ruelles qui entourent la Grand Place, de bien étranges créatures ont défilé dans un (dés)ordre quasi militaire.

Une nouvelle fois, les belges n’ont pas dérogé à leur esprit festif. Pour ravir les passants en quête de chaleur (humaine), ils ont sorti l’artillerie lourde : on se laissait facilement entraîner par le rythme des trompettes et des percussions ; et les décors, maquillages et déguisements impressionnaient à coup sûr par leur perfection.

Et quitte à enfiler le masque, autant jouer le rôle jusqu’au bout : aussi assistait-on à des performances scénographiques flirtant avec l’absurde, dignes parodies de l’art théâtral. Ici, un conquérant déjanté s’adresse à son peuple avec des accents victorieux ; plus loin, des ouvriers en bleu de travail agitent des colliers de saucissons, comme pour faire l’éloge l’industrie de masse. Et quand, au hasard des rues, une Zinnode en croise une autre, on assiste à des moments de complicité ou de rivalité (c’est selon).

 

> Désordre festif

A moins d’aller plus vite que la musique, il était impossible de tous les voir. C’est l’une des nouveautés apportées à cette édition : à chaque « tribu », son parcours. Plutôt que de défiler les uns après les autres, les Zinnodes ont paradé en ordre dispersé, créant dans le centre ville un véritable désordre. Aussi pouvait-on passer d’une ambiance à une autre simplement en changeant de rue.

« Ce nouveau concept est, pour le public, riche en découvertes et en surprises car la parade est nulle part et partout, explique Dis Huygue, porte-parole de la Zinneke Parade. Il n’est pas possible de tout voir mais c’est justement cela, la tentation [thème de cette parade, ndlr]. Quand on voit tout et qu’on a tout, il n’y a plus de tentation. »

La Zinneke Parade est un projet né en 2000, année où Bruxelles devient la Capitale européenne de la culture. En faisant appel à des associations culturelles ou artistiques, le projet vise à refléter la diversité de la capitale belge. Une vingtaine de villes des alentours, du côté Flamand comme du côté Wallon, y est associée. Depuis, une parade a lieu tous les deux ans. A peine l’édition 2014 terminée que les organisateurs pensent déjà à la suivante : les internautes sont appelés depuis hier à voter pour thème de la parade de 2016 !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *