Fête de l’Iris : la région Bruxelles-Capitale fête ses 25 ans

Fête de l'Iris

[Envoyé spécial à Bruxelles]

Samedi et dimanche, spectacles, animations et concerts ont réuni près de 50 000 personnes dans la capitale belge. Loin des 72 000 de l’année dernière, la faute à la pluie…

Ce n’est pas l’organe oculaire que l’on a fêté ce week-end, mais un anniversaire : celui de la région de Bruxelles-Capitale, créée en 1989… et dont le blason représente justement un iris ! Samedi matin, au Parlement bruxellois, la législature sortante a prononcé ses derniers discours, marquant le coup d’envoi des festivités.

Hasard du calendrier : la Zinneke Parade, pourtant organisée indépendamment de la Fête de l’Iris, a investi les alentours de la Grand Place samedi après-midi. Un peu plus loin, près de la Gare Centrale, se tenait le Food Truck Festival, premier événement du genre du Belgique.

Mais le gros des festivités de samedi ont eu lieu le soir sur la place du Palais. De 19 heures à minuit, 5 000 bruxellois ont vibré sur le son electro de quatre DJ néerlandais : Ralvaro, R3HAB, Bakermat et Jay Hardway.

> Un long dimanche de fête

Le lendemain, pas de trêve pour la musique ! Le concours « Be on stage » a permis à cinq groupes bruxellois (sur 20 candidatures) de se faire connaître. Puis, pour clore en beauté les festivités, Salvatore Adamo, The Kings of Pop et Chicos y Mendez ont successivement occupé la scène dimanche en début de soirée.

Dès le midi, dans le cadre de « Rues en fête », des dizaines d’animations ont investi le centre ville. « Une véritable scénographie colorée et décalée de l’espace urbain », nous promettaient les organisateurs. Au programme, donc : photomaton rétro, cimetière itinérant de canapé ou atelier dessin sur le macadam.

Par ailleurs, 25 bruxellois de 25 ans ont été choisis comme visages de la Région Bruxelles-Capitale. Des posters à leur effigie ont été disséminés partout dans la ville.

> Bruxelles-Capitale, de 1989 à 2014

L’année 1989 marque la création de la région qui couvre 19 communes (Anderlecht, Forest, Uccle, …). Prenant corps entre la Flandre, néerlandophone, et la Wallonie, francophone, la Région bruxelloise a la particularité d’être organisée de façon bilingue. Son emblème, l’Iris d’or, a été adopté en 1991.

Depuis, la Région bruxelloise, comme ses deux voisines, exerce des compétences en matière d’urbanisme, de logement, de mobilité, d’environnement, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *