Hollande au Panthéon : « Aujourd’hui, la France a rendez-vous avec le meilleur d’elle-même »

Photo : Philippe Wojazer / AFP

Photo : Philippe Wojazer / AFP

Ambiance des grands jours au Panthéon. Plusieurs milliers de personnes se sont réunies cet après-midi à l’occasion de l’entrée, dans le temple de la République, des quatre résistants Pierre Brossolette, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Germaine Tillion et Jean Zay. Ils rejoignent un demi-siècle plus tard leur camarade Jean Moulin, autre figure de la Résistance, dont la « panthéonisation » en 1964 fut marquée par le discours d’André Malraux.

Nul doute que celui de François Hollande fera date lui aussi. « La France a rendez-vous aujourd’hui avec le meilleur d’elle-même », a commencé le Président de la République. Et de retracer le parcours de vie et les combats de « quatre héros si différents par leurs origines, leurs opinions et leurs parcours », « quatre histoires qui donnent chair et visage à la République ».

Le chef de l’Etat a par ailleurs évoqué la « haine » du « juif », du « franc-maçon », du « libre-penseur » et de la « démocratie » qui avait cours lors de la Seconde Guerre mondiale. Il s’est alarmé que, 70 ans plus tard, « ces haines reviennent avec d’autres figures, d’autres circonstances, mais avec toujours les mêmes mots ». « C’est pour conjurer cette résurgence funeste que les Français se sont levés le 11 janvier », a ajouté le chef de l’Etat en référence aux marches républicaines qui ont réuni plusieurs millions de personnes en France et à l’étranger.

« Prenez place ici, c’est la vôtre », a conclu François Hollande avant de rejoindre les familles des panthéonisés ainsi qu’Anise Postel-Vinay, résistante et déportée aux côtés de Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Germaine Tillion. Avant son départ, il s’est offert un long bain de foule ainsi qu’une salve d’applaudissements enthousiastes.

IMG_20150527_233641Les cérémonies se sont poursuivies à la nuit tombée avec la projection, sur la façade du monument, d’un spectacle vidéo mapping rendant hommage aux héros de la Résistance. « Le Chant des partisans », auquel la chanteuse Camélia Jordana a prêté sa voix, a ponctué l’événement… et n’a pas manqué d’émouvoir les spectateurs.

Jean-Marc DE JAEGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *