Ceux qui misent sur les startups françaises

shutterstock_228016555

Crédit : Shutterstock

Ils sont french tech plutôt que french bashing. Preuve que l’Hexagone attire, le PDG de Cisco a annoncé ce matin vouloir doubler ses investissements en France.

« J’ai pris la décision de parier gros sur la France. » En voilà un qui n’a pas peur de perdre sa chemise ! John Chambers a déclaré ce jeudi matin sur Europe 1 vouloir investir de nouveau 100 millions de dollars (88 millions d’euros) dans les startups françaises. Le président de Cisco, leader mondial des réseaux et des serveurs, voit « un pays au bord d’une profonde transformation ». Un pays qui lui fait penser ni plus ni moins… à la Silicon Valley ! Ce matin, il a inauguré aux côtés du ministre de l’Economie Emmanuel Macron, son nouveau centre R&D à Issy-les-Moulineaux.

Ce n’est pas la première fois que John Chambers déclare sa flamme à la France. En février dernier, le patron américain signait déjà un chèque du même montant. Outre ce gros coup de main financier, Cisco avait noué des partenariats avec des entreprises et des établissements d’enseignement supérieur. Objectif ? Former 200.000 jeunes sur trois ans dans le domaine de la cybersécurité ou encore des villes intelligentes.

https://twitter.com/manuelvalls/status/567399188057841667?ref_src=twsrc%5Etfw

> SAP y croit aussi

En avril dernier, l’éditeur de progiciel SAP bouclait un partenariat avec l’Etat français et promettait d’investir 100 millions d’euros sur cinq ans dans les startups en France et d’autres pays d’Europe. « Grâce aux talents, aux aides de l’Etat, aux grands groupes, la France pourrait être une nouvelle Silicon Valley », se réjouissait alors Bill McDermott, son PDG. Dans le même temps, l’entreprise américaine, qui emploie 2.000 personnes en France, s’alliait avec 80 établissements supérieurs afin de former la nouvelle génération aux métiers de l’Internet industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *