L’extrême courtoisie des piétons allemands

Crédits : PREUSS/CARO FOTOS/SIPA

En Allemagne, on ne traverse que quand le bonhomme est vert. Crédits : PREUSS/CARO FOTOS/SIPA

CHOSES VUES – L’autre jour, en voyage à Hambourg, je fus agréablement amusé par le comportement des piétons locaux. A peine sorti de la gare, je m’engage à traverser l’avenue qui la sépare du centre-ville. Le feu piéton est rouge et aucun véhicule n’arrive. Je traverse donc… et je suis bien seul.

Car ce qui est naturel pour Français, en particulier pour un Parisien, relève de l’infraction pour le Hamburger et probablement aussi pour tous ses compatriotes. A force de traverser les rues, les avenues et jusqu’aux plus petites ruelles, je constate effectivement, au fil des heures, que les Allemands vouent un respect sans faille au Code du piéton. Au cours de ma journée, j’en ai vu bien peu traverser au rouge, et encore moins traverser hors d’un passage clouté.

J’en suis venu à me demander si traverser au rouge était un acte répréhensible d’une amende. Sait-on jamais, d’autant que la question s’est maintes fois posée chez nous… Alors, pour ne pas faire figure de délinquant chez nos voisins polis et faute d’en connaître un rayon sur leurs lois, j’arrêtai donc de traverser les rues « à la française » et m’amusai donc à adopter leur bonne conduite, quitte à perdre une demie minute à chaque fois. L’Allemagne a décidement beaucoup de leçons à nous donner… et pas qu’en matière de politique économique.

Jean-Marc DE JAEGER

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *