A t-on encore besoin des journalistes ? Manifeste pour un ‘journalisme augmenté’, Eric Scherer, PUF, 2011

Introduction

  • 1, « Plus besoin d’imprimerie pour se faire lire, de stations radio pour se faire entendre ou de chaînes de télévision pour se faire voir »

  • 7, « Le web arrive à peine à représenter 10 à 15% des revenus des journaux »

  • 8, « Internet est désormais sur soi, et plus seulement chez soi »

  • 12, « Les jeunes, les « milléniaux », qui ne jugent plus pertinents les contenus des médias traditionnels, dictent les tendances sur les comportements en ligne »

  • 14, « Le journalisme augmenté, c’est donc d’abord un journalisme enrichi de son audience, plus démocratique et moins en surplomb, qui donne une large part à la coproduction avec le public, avec ses pairs, avec d’autres corps de métiers […] Journalisme de lien social »

  • Wikileaks : puisque « journalistes professionnels ne parviennent plus à remplir leurs missions […] les sources iront de plus en plus confier leurs infos à des organisations, comme Wikileaks, qui leur garantissent un fort écho et l’anonymat »

  • 15, journaliste garde des atouts propres : « capacité à trier, à authentifier, à mettre rapidement en perspective l’info, à lui donner du sens et à relier les événements » + fonction de filtre

  • 16, « Et si le public, habitué à la gratuité, payait pour avoir… moins d’infos ? »

  • 21, journaliste doit accepter de perdre de son autorité, pour être davantage en prise avec l’audience. Si journal papier acheté, c’est pour son aspect pratique plutôt que pour son contenu

  • 22, ne pas que les médias soient low-cost, sinon risque de segmentation entre marché et audience (populaire, jeunes et élites)

  • 22, « L’enjeu est de sauver le journalisme nécessaire à la démocratie, mais pas les vieux supports »

  • 22, « Les qualités fondamentales d’un journaliste sont plus que jamais d’actualité : qualité d’écriture, de reportage et d’écoute, ouverture d’esprit, goût et don pour l’enquête, déontologie, qualité de jugement de l’information, esprit critique. Mais elles ne suffisent plus. Il faut aussi notamment l’expertise, la transparence, l’humilité et la crédibilité, pour retrouver une confiance qui tend à s’échapper »

1 ) La révolution de l’information

  • 25, « désintermédiation » :

– de bas en haut : si tout le monde publie, chacun constitue un média

– de haut en bas : politique s’adresse directement au citoyen, tout comme l’entreprise au consommateur

  • 25, Obama, lors campagne 2008, prône réseaux sociaux VS Romney, resté sur télé, chaînes 24/7 et JT

  • 25, Web 1.0 = web contemplatif VS Web 2.0 = web contributif

  • 26, « prosumers » (consommacteurs), disent américains

  • 30, « A New York, les blogueurs peuvent aujourd’hui franchir les cordons de la police, car la ville leur a accordé une carte de presse » => Associated Press décide, dès lors, que blogs peuvent être cités comme sources

  • 33, européens consomment trois fois plus d’infos aujourd’hui qu’en 1960.

  • 33, habitant OCDE passent : 3h30 devant ordi, 1h devant TV, 30 min sur téléphone

  • 34, USA, 1970, 98% des foyers achetaient journaux ; 53% en 2000 ; 33% en 2009

  • 34, USA : certaines villes ne vendent même plus de journaux ! Problème de distribution et logistique, notamment

  • 35, « media snacking » = infos picorées ici et là

  • 37, parfois, Facebook et Twitter = sources d’infos privilégiées, car on lit les infos partagées par nos amis, qui filtrent alors le trop-plein d’infos

  • 42, journaux gratuits = « de l’internet sur papier »

  • 46, 2011, Prix Pulitzer accordé pour la première fois à un site web

  • 48, mi-2010, en France,page la plus likée sur Facebook = celle du Monde

  • 49, importance Twitter a augmenté dès mai 2008 : tremblement de terre en Chine ; attaques à Bombay ; amerrissage d’un avion dans l’Hudson à New York => dans chaque cas, envoi de message sur place par témoins, qui ont été plus rapides que presse et agences

  • 50, ours dans Chicago Tribune comporte uniquement adresses Twitter !

  • 56, de plus en plus, le portable est davantage utilisé que l’ordinateur. Déjà cas au Japon

  • 64, « Le journalisme est un métier où l’on passe une moitié de sa vie à parler de ce que l’on ne connaît pas, et l’autre moitié à taire ce que l’on sait » (Henri Béraud)

  • 65, « La tradition du journalisme au 20ème siècle a été dominée par une attitude du type ‘Je parle, ils écoutent’ […] Nous assistons à la fin du journalisme magistral et institutionnel »

  • 67, Jay Rosen, professeur de journalisme à l’université de New York, estime que l’objectivité ne convainc plus personne. Invite à montrer points de vue et motivations

  • 74, banalisation photos = baisse prix clichés

  • 75, rédacs font appel aux photographes amateurs et Getty Images

  • 76, radio : on lui reste fidèle. Écoute facile, en déplacement, et dès petit-déjeuner + images imaginées

  • 78, audience prime time a baissé de 50% aux USA. Cause => TV en différé ou à la demande

  • 80, Pub TV moins efficace et plus chère que sur le web

  • 82, petites annonces disparues. Pourtant, elles finançaient les journaux, surtout les régionaux

  • 84, difficile de rendre presse en ligne payante… car a toujours été gratuite

  • 85, compter sur dons, micro paiements, mécénat, pub des lecteurs…

  • 85, Financial Times : coût en fonction de la fréquence des visites

  • 92, entre mi-80’s et 2000’s, infos internationales ont baissé de 70% dans médias américains. Moins de correspondants à l’étranger, par économie…

  • + Envoyé spécial n’a aucune connaissance du pays de destination. D’où préférence aux pigistes locaux, qui connaissent culture, mœurs, …

  • 94, beaucoup de journaliste claquent la porte, créent leur journal et souvent se retournent contre leur ancien employeur (Edwy Plenel (Mediapart), Hervé Kampf (Reporterre))… Moyens inférieurs : pas d’imprimerie, de bureaucratie, … => le tout constitue le journalisme de demain !

  • 95, usine à contenus ou articles « fast-food » = milliers articles créés à la chaîne en fonction des requêtes les plus populaires des moteurs de recherche. Le plus souvent = tutoriels

  • 96, manière originale de faire du journalisme en France : XXI, Usbek et Rica => puisque faible fréquence de parution, + de temps pour reportages, lesquels durent jusqu’à un mois ! XXI vendu en librairie, non en presse…

  • Journalistes préfèrent parfois écrire livre, par exemple sur président ou affaire, plutôt que de publier dans leur journal

2 ) Infobésité : une solution, le journalisme

  • 99, « Plus de bruit que de sens » (Sénèque)

  • 101, les quatre missions principales de journalistes restent :

  • – collecte des faits

  • – enquête, investigation

  • – tri, vérification, hiérarchisation, …

  • – analyse, commentaire

=> seul le troisième point n’est pas menacé. Le reste l’est pas l’audience ou le coût

  • 101, témoignage n’est pas journalisme citoyen, car le témoin partage juste l’info, mais ne cherche pas à la contextualiser

  • 102, investigations par ONG ou structures privées, comme Wikileaks

  • 106, « S’il est vrai qu’il est mieux de vivre avec trop d’informations qu’avec pas assez, nous voulons qu’elles soient mieux organisées » => rôle de tri, de vérification, simplification, …

  • 107, « trouver le signal dans le bruit »

  • 110, « Sans doute devrait-on demander aux journalistes d’être plus anticipateurs, prospectivistes,d’être moins focalisé sur hier et davantage sur aujourd’hui et demain »

  • 113, Finlande, premier pays à faire d’internet un droit pour tous les citoyens (broadband)

  • 116, journalisme financé par fondations et mécénat fonctionnent très bien !

  • 119, USA : idée de faire des journaux des fondations à but non lucratif. Car tous restent sur ancien modèle d’affaires…

  • 122, The Newspaper Revitalization Act, proposé par sénateur Benjamin Cardin en 2009, pour « permettre aux journaux de se transformer en institutions ou en fondations à but non lucratif, avec des avantages fiscaux pour les donateurs »

  • 125, « Contre-réforme » = conservatisme => retour au journalisme traditionnel quand il y aura le web 3.0 ?

  • 127, Rappel : Luther contre imprimerie ; juge qu’elle corrompt texte + recherche profit => « La production de nouveaux manuscrits augmenta jusqu’en 1470 et la production imprimée décolla tardivement, vingt ans après l’invention de la nouvelle technique »

  • 128, lire citation de Rémy de Gourmont, sur son site

3 ) Manifeste pour un journalisme augmenté

  • 132, 89% internautes sont passifs. Seuls 10% participent (commentaires, …) et 1% produisent eux-mêmes

  • 137, Topix : demande directement au public de couvrir événements !

  • 139, Dipity : pour réaliser frises chronologiques

  • 140, USA Today s’est doté d’un « networked editor » = gérer interaction du public vers site via commentaires, blogs, …

  • 144, collaboration entre titres favorisée par le web 2.0 => droit pour un journal de publier les articles d’un partenaire. L’un des plus importantes collaborations avec affaire Wikileaks, car publication de ces données par USA, GB, Allemagne, Espagne et France

  • 146, photojournalistes ont tendance à travailler avec ONG pour financer leur travail => parfois frontière floue entre médias et ONG

  • 150, « Le journaliste de liens, c’est un journaliste dépollueur, un écologiste de l’info »

  • 165, « La personnalisation des contenus, l’exact inverse des mass media, est l’un des prochains Graal de l’info »

  • 169, directeur artistique supplante rédacteur en chef, car primat de l’image

  • 176, ce que devra être le journaliste dans dix ans :

    – aller là où est l’audience, et non attendre qu’elle aille sur les sites. D’où implantation sur réseaux sociaux

    – fiabilité et sûreté

    – compétences variées : écriture, photos, blogs, …

    – collaboration avec audience

  • 185, « La transparence remplace l’objectivité » => snavoir qui parle, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *