Le Lien social, Serge Paugam, PUF, 2008

  • 4_ « L’expression « lien social » est aujourd’hui employée pour désigner tout à la fois le désir de vivre ensemble, la volonté de relier les individus dispersés, l’ambition d’une cohésion plus profonde de la société dans son ensemble »

 

Chapitre 1 : L’interrogation sociologique

  • 7_ « Les recherches en sciences sociales ne cessent depuis plus d’un siècle de se référer à la solidarité mécanique et à la solidarité organique »

  • 8_ Durkeim commence sa thèse par la question suivante : « Comment se fait-il que, tout en devenant plus autonome, l’individu dépende plus étroitement de la société ? » => pour lui, cause = division du travail

  • « Solidarité mécanique » = solidarité par similitude ; société dont les individus sont peu différenciés

  • « Solidarité organique » = sociétés modernes ; fonctions sociales confère une position sociale précise

  • 11_ « Pour Tönnies, le capitalisme est avant tout la conséquence de la disparition de la communauté et son remplacement par des modes d’organisation, un droit et des principes de gouvernement non communautaires »

  • 13_ « Weber prolonge sa réflexion en distinguant deux grands types de « relations sociales solidaires » : communautaire (communalisation) et associatif (sociation). Le premier relève du sentiment qu’éprouvent les hommes de s’appartenir mutuellement, d’être engagés dans une vie collective qui intègre chacun de façon entière ; le second repose sur la recherche de compromis d’intérêts motivés rationnellement, soit en valeur, soit en finalité »

  • 17_ Pour Durkheim : « Plus les relations entre les membres d’une société sont soutenus, plus la solidarité entre eux a des chances d’être intense »

  • 18_ « Ainsi, pour Durkheim, la division du travail que l’on observe dans les sociétés modernes n’est pas un obstacle à la solidarité. Au contraire, elle en est même le fondement. Le plus remarquable de ses effets n’est pas d’augmenter le rendement des fonctions divisées, mais de les rendre solidaires. Les individus ne sont pas indépendants, ils doivent se concerter. La division du travail, loin de diviser les hommes, renforce leur complémentarité en les obligeant à coopérer. Chacun acquiert ainsi de son travail le sentiment d’être utile à l’ensemble. C’est dans la relation au travail elle-même que le salarié peut retirer ses satisfactions, et celles-ci sont en grande partie liées à la reconnaissance par les autres salariés de sa contribution à l’activité productive. Ce processus est fondé sur le principe de la complémentarité des fonctions qui implique l’intériorisation par chacun d’un rôle correspondant à une forme de participation au système social dans son ensemble »

  • 22_ « On pourrait même dire que l’affaiblissement de la conscience collective et le risque de la dissolution des valeurs ont fait naître dans certains cas des formes de résistance à l’interdépendance généralisée sous la forme de groupements communautaires.

  • 25_ 1er paragraphe

 

Chapitre 2 : Solidarisme et lien social

  • 32_ « Paradoxe : L’autonomie croissante de l’individu débouche sur des interdépendances plus étroites avec les autres membres de la société »

    • XXe siècle : système de protection sociale généralisée => individu devient moins dépendant des relations protectrices

  • 33_ « solidarité économique », dit Charles Gide (années 1920)

  • 36_ Solidarisme : « La doctrine est fondée sur le principe de dette entre les différentes générations » => on est redevables de nos ancêtres

  • 36_ « Il s’agit pour les hommes de reconnaître l’étendue de la dette que chacun contracte envers tous par l’échange de services, par l’augmentation de profits personnels, d’activité, de vie résultant pour chacun de l’état de société ; cette charge, une fois mesurée, reconnue comme naturelle et légitime, l’homme reste réellement libre, libre de toute sa liberté, puisqu’il reste investit de tout son droit » (Louis Bourgeois)

 

Chapitre 3 : Du lien social aux liens sociaux

  • 53_ Sociologue Simmel parle de « cercles sociaux » : nous en faisons tous partie

 

Chapitre 4 : Fragilités et ruptures

  • 105_ Léon Bourgeois invente la notion de « quasi-contrat social » = justice peut exister « entre homme que s’ils deviennent des associés solidaires en neutralisant entre eux les risques auxquels ils sont confrontés »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *