Becca Kufrin a bien compris son état mental post-'Bachelorette'

Becca Kufrin veut rappeler à tout le monde qu'elle va bien comme elle est. Avoir été fiancé et rompu avec à la télévision – puis à nouveau engagé – Kufrin a tout dévoilé. Et en conséquence, elle n’a pas manqué de faire des spéculations négatives dans les médias. Maintenant, Kufrin se dévoile à propos de son post-Bachelorette santé mentale, appelant les trolls des médias sociaux sur Instagram avec le hashtag #AsSheIs.

Le 6 novembre, Kufrin a publié un post sans maquillage avec Corgi sur Instagram et a sous-titré la photo avec un long rappel de la toxicité des médias sociaux. Dans la légende, l’ancienne star de télé réalité a rappelé les deux dernières années, au cours desquelles elle a été jetée sous les feux de la rampe après sa première apparition sur Le célibataire, et les critiques auxquelles elle est confrontée pour son apparence et ses relations. "Rien ne pouvait me préparer à la quantité de commentaires et d'opinions constants lancés contre moi", a-t-elle écrit en partie. "Ces commentaires ne comprennent pas seulement des critiques sur ma vie amoureuse, mais aussi sur mon apparence, ma parole, ma tenue vestimentaire et mon maquillage (ou ne pas le appliquer)."

Selon sa légende, toutes ces critiques ont eu un impact énorme sur la santé mentale de Kufrin, et elle a admis avoir eu des journées où elle ne voulait pas quitter son lit en raison de son anxiété.

Une partie de ce qui a rendu les critiques si difficiles à gérer, a déclaré la star de la télé-réalité, était les médias sociaux. Et comme les médias sociaux continuent de se développer, Kufrin craint que l'antagonisme en ligne ne fasse que grandir. "A cause de cela, nos insécurités, nos jalousies et nos obstacles nous feront face en tant que femmes", a-t-elle expliqué. "Et c’est la triste vérité que les médias sociaux sont liés à une augmentation significative des problèmes d’anxiété, de dépression, de suicide et d’image corporelle."

À un moment donné, Bachelorette souhaite utiliser sa plate-forme pour tenter de changer la façon dont les utilisateurs de médias sociaux communiquent, en particulier les femmes. Dans sa longue légende, elle a exhorté ses adeptes à se concentrer sur les points positifs des uns et des autres et à éviter de faire des commentaires désobligeants sur les médias sociaux. À cette fin, elle a souligné le défi #AsSheIs, spécialement conçu pour célébrer le fait que les femmes passent non filtrées sur Instagram.

Le message de Kufrin sur la diffusion de la positivité en ligne n'est pas tout à fait nouveau. Cependant, il est révélateur d'une expérience que seule une minorité d'entre nous vivent – en vedette sur La bachelorette et dégageant ses émotions pour les caméras. En fait, Kufrin est loin d’être la seule Bachelorette à s’être ouverte sur la santé mentale sur les médias sociaux après avoir joué dans la série.

Bachelorette les alun Kaitlyn Bristowe et Hannah Brown Ils ont tous deux expliqué à quel point l'examen du public pouvait être décourageant. Et autre Célibataires, comme Tia Booth, ont expliqué combien il était difficile d’observer en permanence les fans et les médias sur des détails de leur vie privée.

Alors, la prochaine fois que vous voudrez commenter sur Instagram d'un Bachelorette – ou sur les réseaux sociaux de n'importe qui, d'ailleurs – suivez peut-être l'exemple de Kufrin. "Répandez un peu de gentillesse", a-t-elle encouragé, "racontez à une inconnue à quel point son sourire est contagieux sur une photo récente, appuyez deux fois sur un compliment et souvenez-vous de ne pas faire de bêtises avec les autres."

Si vous ou une de vos connaissances cherchez de l’aide pour des problèmes de santé mentale, visitez le Site Web de l'Alliance nationale pour la santé mentale (NAMI)ou composez le 1-800-950-NAMI (6264). Pour les recommandations de traitement confidentielles, visitez le site Administration des services de toxicomanie et de santé mentale (SAMHSA) ou appelez la ligne d’assistance nationale au 1-800-662-HELP (4357). En cas d'urgence, contactez la ligne nationale de prévention du suicide au 1-800-273-TALK (8255) ou appelez le 911.