L'impact de la formation en santé mentale en milieu de travail

Une nouvelle étude a révélé que les gestionnaires ayant accès à une formation en santé mentale sur leur lieu de travail ont une meilleure compréhension de la santé mentale en général et qu’ils travaillent activement à la prévention des problèmes de santé mentale chez les personnes qu’ils gèrent.

Partager sur Pinterest
Les programmes de formation en santé mentale peuvent améliorer considérablement les performances et le bien-être des employés.

En Suède, les dirigeants sont censés assumer la responsabilité de leurs employés – non seulement en ce qui concerne leurs performances au travail, mais également en termes de santé et de sécurité.

Cette nouvelle étude, qui figure dans le Journal de médecine du travail et de l'environnement, est le résultat d’un sondage sur Internet mené auprès de 4 737 dirigeants suédois pour savoir en quoi leurs compétences en gestion avaient amélioré leurs lieux de travail et le bien-être de leur personnel.

Surveiller la santé mentale en milieu de travail

Les participants ont été recrutés dans le cadre du projet The Citizen Panel, géré par le Laboratoire de recherche d'opinion de l'Université de Göteborg, ainsi que du Centre de compétence HELIX de l'Université de Linköping, tous deux en Suède.

Les chercheurs du groupe d'origine interrogé ont finalement inclus 2 921 gestionnaires dans leur analyse.

Dans l’enquête, les répondants ont répondu à diverses questions sur leurs rôles de direction et sur les mesures préventives qu’ils avaient prises concernant la santé mentale de leurs employés.

L'enquête a révélé que la moitié des gestionnaires avaient passé en revue les responsabilités de leur personnel afin de prévenir d'éventuels problèmes de santé mentale au cours des deux dernières années. En outre, 57% des dirigeants avaient entamé des discussions avec leurs employés pour améliorer leur compréhension de la anxiété et une dépression.

L'enquête a également demandé si les gestionnaires avaient reçu une formation comprenant une éducation à la dépression et à l'anxiété et si leur entreprise avait mené des campagnes de santé mentale généralisées.

Les chercheurs ont constaté que ces initiatives avaient eu de nombreux effets positifs. L'auteur correspondant Monica Bertilsson, Ph.D., maître de conférences en sciences de la santé publique à l'Académie Sahlgrenska de l'Université de Göteborg, explique les résultats.

Elle déclare: «La probabilité qu'un responsable tienne réellement des discussions préventives sur l'anxiété et la dépression est 84% plus élevée s'il travaille dans une organisation proposant des mesures générales, telles que stress conseils et conférences sur la dépression et l’anxiété, par rapport à l’organisation qui ne le fait pas. "

L'importance des mesures préventives

Cette enquête a examiné les effets des initiatives de santé mentale sur les lieux de travail en Suède, mais le stress lié au travail et les problèmes de santé mentale ne sont pas exclusifs à ce pays.

Au contraire – en 2016, presque 1 sur 5 Aux États-Unis, des adultes ont signalé une maladie mentale, selon le Center for Disease Control and Prevention (CDC). Souvent, des problèmes de santé mentale se produisent parallèlement à des problèmes de santé physique, ce qui aggrave les problèmes auxquels les employés sont confrontés.

Les CDC notent que les employeurs peuvent utiliser des outils pour améliorer le bien-être au travail.

Ils peuvent, par exemple, mettre en place des programmes de bien-être, qui peuvent aider à identifier les personnes susceptibles de présenter un risque de maladie mentale et à les orienter vers un traitement. Parce que le stress est un facteur clé sur le lieu de travail, la formation à la gestion du stress pourrait avoir des avantages considérables, soulignent les CDC.

De tels programmes pourraient non seulement réduire les coûts des soins de santé dans tous les domaines, mais ils pourraient également améliorer la productivité et avoir un impact positif sur la vie des employés.

La nouvelle étude décrit les mesures que peuvent prendre les entreprises, par exemple en proposant aux cadres une formation pour les aider à assister leurs employés et des mesures à l’échelle de l’entreprise pour aider à gérer le stress et à identifier les symptômes de dépression et d’anxiété.

"Il est important que les organisations prennent des mesures globales de prévention et d’information et aident les responsables à se renseigner sur la dépression et l’anxiété. "

Monica Bertilsson, Ph.D.