Le centre de counseling de Calgary voit de plus en plus de gens venir

Dr. Robbie Babins-Wagner, PDG du Calgary Counselling Centre le mercredi 5 octobre 2011. Ted Rhodes / Calgary Herald]

Cette année, on s'attend à ce que plus de personnes demandent des conseils en santé mentale que toute autre année dans les 57 années d'activité du Centre de counseling de Calgary.

Après avoir battu le record de la plupart des demandes en un mois en octobre [1 128], le centre de conseil prévoit plus de 10 000 demandes d’ici la fin de 2019, ce qui serait un record. Bien que le nombre de personnes cherchant de l’aide en santé mentale soit positif, le nombre record est directement lié à la piètre économie, selon le Dr Robbie Babins-Wagner, directeur général du centre.

«Il y a beaucoup d’incertitude dans la communauté autour de l’emploi, des emplois et des choses du genre. Je pense que cela motive certaines des personnes qui arrivent parce que nous recrutons des personnes qui viennent d’être embauchées ou qui cherchent du travail », a déclaré Babins-Wagner.

Depuis le début de l'année, le centre a fourni plus de 31 000 heures de conseil, soit une augmentation de 17,7% par rapport à 2018. Le niveau de service a monté en flèche depuis 2014, année où le prix du pétrole avait baissé et le chômage augmenté à Calgary. Toutefois, selon Babins-Wagner, le nombre de personnes citant le chômage comme principale raison de leurs consultations a diminué de 4% par rapport à l’année dernière, ce qui est un changement positif.

Jusqu'à récemment, la dépression et les relations étaient la principale raison pour laquelle les gens demandaient des conseils. Cependant, les emplois instables, les carrières sans issue et le chômage ont entraîné une anxiété croissante.

«Certaines personnes trouvent des emplois mais les emplois ne correspondent pas à leurs attentes et ne répondent pas à leurs besoins spécifiques. C’est donc là que l’incertitude règne. Pour beaucoup de personnes, les choses sont meilleures qu’elles ne l’ont été mais elles ne sont toujours pas là. ils doivent être », a déclaré le conseiller de 27 ans.

Une autre raison de l'augmentation significative du nombre de clients est la réduction de la stigmatisation liée à la recherche d'une aide en matière de santé mentale. Babins-Wagner a déclaré que des personnes de tous âges, de toutes les classes sociales et de tous les sexes se tournent vers le centre pour obtenir de l'aide, ce qui permet de créer une communauté plus saine et plus sûre.

«De plus en plus de personnes arrivent parce qu’elles pensent que c’est bien d’appeler maintenant, c’est correct de chercher de l’aide et il y a moins de barrières que par le passé», a déclaré Babins-Wagner.

Le centre a engagé huit conseillers supplémentaires cette année pour faire face à l’augmentation du nombre de clients, tout en restant fidèle à sa politique de «non listes d’attente». Pour répondre à la demande croissante, ils ont également embauché davantage d’administrateurs et de conseillers.

«Grâce au généreux soutien de la communauté, nous avons pu répondre aux personnes qui entraient dans le pays», a déclaré Babins-Wagner, ajoutant que le centre utilisait des subventions, des dons et des frais de service qui n'ont pas été augmentés depuis plus de sept ans. années pour réduire les obstacles financiers.

La période la plus occupée de l’année pour les conseillers du centre se situe entre les vacances de Noël et Pâques, alors elle s’attend à ce que les chiffres augmentent avant qu’ils ne tombent, bien qu’elle ne sache pas quel genre de chiffres attendre en 2020.

Le centre ne compare pas ses données à celles d’autres villes canadiennes. Babins-Wagner se dit donc incertain quant à la façon dont Calgary se compare au reste du pays.

Les personnes qui recherchent un soutien en santé mentale peuvent s’inscrire par téléphone ou en ligne à onlineintake.calgarycounselling.com pour des conseils via le centre.

sbabych@postmedia.com

Gazouillement: @BabychStephanie