Un établissement de santé mentale pour les jeunes doit ouvrir à Calgary en

Des fonctionnaires posent lors d'une cérémonie d'inauguration des travaux sur le futur site du Centre pour la santé mentale des enfants et des adolescents à Calgary le vendredi 22 novembre.

Azin Ghaffari / Postmedia

Les services de santé de l’Alberta et la fondation de l’hôpital des enfants de l’Alberta ont marqué le début des travaux de construction vendredi dans une nouvelle installation de Calgary qui sera dédiée au traitement de la santé mentale des jeunes.

Le Centre pour la santé mentale des enfants et des adolescents, situé dans la communauté de Hounsfield Heights, dans le nord-ouest du pays, devrait ouvrir ses portes à l'automne 2021.

Une campagne de financement lancée l’année dernière par la Fondation de l’Alberta Children’s Hospital a permis de recueillir 47,2 millions de dollars lors d’une cérémonie d’inauguration des travaux sur le site vendredi matin. À la fin de l’événement, un donateur a fourni le montant final nécessaire pour atteindre l’objectif de 50 millions de dollars de la fondation.

Saifa Koonar, président et chef de la direction de la Fondation de l'Alberta Children’s Hospital, a déclaré que ce centre «changera la manière dont nous pouvons prendre soin des enfants et de leurs familles qui souffrent de problèmes de santé mentale».

David Weyant, président du conseil des services de santé de l'Alberta, a décrit le site construit à cet effet comme un nouveau modèle qui fournira une combinaison de services.

L'installation comprendra une clinique sans rendez-vous au niveau principal, qui fournira des services d'urgence en matière de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie, ainsi que des services de traitement intensif au deuxième étage pour aider les jeunes en crise et éviter le besoin d'hospitalisation. Au troisième étage, il y aura un hôpital de jour pour aider les patients en transition.

Jason Luan, ministre associé de l'Alberta en charge de la santé mentale et des toxicomanies, a déclaré que le fait que les donateurs se soient mobilisés si rapidement pour soutenir le centre «en dit long sur tout ce que la santé mentale représente pour nous tous».

Le Premier ministre Jason Kenney a également salué le montant recueilli, «même en période de crise» dans la province.

«Je ne peux pas penser à une meilleure expression de l'esprit de communauté albertain que la générosité affichée ici aujourd'hui», a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Jason Kenney s’entretient avec les médias lors de l’inauguration du Centre pour la santé mentale des enfants et des adolescents sur le site de construction du centre.

Azin Ghaffari /

Postmedia

Les responsables disent que les jeunes et leurs familles ont été des conseillers de l’initiative. Naomi Pearce, 18 ans, membre du conseil consultatif du centre pour la jeunesse, a raconté comment elle avait obtenu de l’aide à 16 ans pour des problèmes de santé mentale, notamment la dépression et l’anxiété.

«Le monde peut être très sombre et solitaire lorsque vous vous isolez et, à 16 ans, mon monde était noir comme le ciel», a déclaré Pearce à la foule réunie pour la première.

Elle a dit pendant des années qu'elle avait l'impression que ses pensées et ses sentiments étaient son problème et qu'elle était «brisée d'une manière ou d'une autre».

Après avoir été soignée à l'hôpital, où elle a été admise pendant deux mois, Pearce a déclaré que «la lumière commençait à filtrer» dans son monde. Elle en est maintenant à sa première année d'études au Red Deer College et prévoit faire carrière en médecine.

«On aurait pu éviter tant de ténèbres que j'avais traversées», a déclaré Pearce. «J'espère que le nouveau centre permettra aux enfants en difficulté de comprendre qu'ils ont un endroit sûr où aller avant que les choses ne deviennent critiques.»

La chancelière de l'Université de Calgary, Deborah Yedlin, a déclaré que ce centre serait «l'un des établissements de soins de santé mentale à base communautaire les plus robustes et à forte intensité de recherche du monde».

en relation

«Nous serons en mesure de mener des recherches qui n’avaient jamais été possibles auparavant dans notre communauté», a-t-elle déclaré.

«Nous savons que la recherche sur la santé des enfants est une recherche sur la trajectoire de vie. Trouver des moyens d’améliorer la santé d’un jeune l’améliore à long terme. "

Les initiatives de recherche impliqueront diverses facultés de l’Université de Calgary et seront dirigées par des experts du Centre Owerko de l’Institut de recherche du Alberta Children’s Hospital et du Centre Mathison du Hotchkiss Brain Institute.

Les responsables affirment que le site a été conçu pour créer une atmosphère chaleureuse et accueillante, contrairement aux autres options cliniques disponibles dans la ville. Un conseil consultatif des familles et un conseil consultatif des jeunes ont contribué à la conception du bâtiment et aux programmes et services du centre.