N.B. Un sondage révèle que les étudiants font face à des besoins croissants en santé mentale

Les élèves du Nouveau-Brunswick de la 6 e à la 12 e année font face à plusieurs défis liés à la santé mentale, selon le dernier Sondage sur le mieux-être des étudiants du Nouveau-Brunswick (NBSWS).

Le sondage, une initiative provinciale de la branche du mieux-être du ministère du Développement social en coopération avec le ministère de l'Éducation et du Développement de la petite enfance, comprenait des données de plus de 39 000 élèves et visait à examiner leurs perceptions, attitudes et comportements dans un certain nombre de domaines clés. liés au bien-être des élèves, tels que leur environnement social et physique, leur enseignement, leur apprentissage et leur santé.

LIRE LA SUITE: N.B. rapport met en lumière les enfants, les jeunes en lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick (CSNB) a procédé à la collecte et à l'analyse des données pour l'enquête 2018-2019, à laquelle ont participé 98% des écoles publiques admissibles et deux écoles des Premières nations.

L'enquête 2018-2019 montre qu'environ 30% des étudiants avaient besoin de parler à quelqu'un d'un problème mental ou émotionnel au cours des 12 mois précédant l'enquête et 10% des étudiants ont déclaré ne pas avoir répondu à leurs besoins.

L'histoire continue sous la publicité

Des symptômes d'anxiété ou de dépression ont également été signalés par 48% des élèves, contre 40% dans l'édition 2015-2016.

«Lorsque nous examinons les raisons invoquées par les étudiants pour ne pas parler à quelqu'un, nous voyons des possibilités d'amélioration indéniables», a déclaré Stéphane Robichaud, directeur général du CSNB, dans un communiqué de presse.

LIRE LA SUITE: "Ils auront toujours un besoin" – N.B. la mère demande des soutiens plus efficaces pour les personnes handicapées

«Plus de 20% ont déclaré ne pas savoir où demander de l'aide et 70% ont déclaré ne pas se sentir à l'aise de parler de leurs problèmes avec les services disponibles.»

L’enquête recueille également des informations sur la consommation de drogues et d’alcool par les élèves, ainsi que sur l’usage de tabac, y compris le vapotage, et leurs relations avec la famille, les amis et l’école.

Selon l'enquête, le tabagisme quotidien ou occasionnel a augmenté chez les jeunes de 11% en 2015-2016 à 14% en 2018-2019.

Le nombre de jeunes qui ont déjà essayé la cigarette électronique a également considérablement augmenté, passant de 11% à 29%.

L’enquête montre que 79% des jeunes ayant des problèmes de condition physique mentale se disent satisfaits de leurs relations familiales, ce qui correspond à peu près aux 80% de l'édition 2015-2016.

L'histoire continue sous la publicité

LIRE LA SUITE: Nouveau-Brunswick lance un programme pour aider les étudiants des Premières Nations à se préparer à l'emploi

De plus, 81% des élèves ont déclaré être très satisfaits de leurs amis émotionnellement et mentalement, contre 82% en 2015-2016.

Le rapport d'enquête contenait également des suggestions aux étudiants, parents et éducateurs pour répondre aux besoins croissants en santé mentale, encourageant les étudiants à utiliser les résultats de l'enquête pour dialoguer, organiser un club de bien-être étudiant ou aider à planifier des activités avec les étudiants, le personnel ou les membres de la communauté.

Les parents et les communautés peuvent également utiliser les résultats pour partager leurs compétences, leurs talents et leur expertise afin de soutenir l'école et la communauté et pour travailler avec des groupes communautaires afin de résoudre les problèmes identifiés, indique le rapport.

L'enquête encourage également les enseignants à utiliser les résultats pour intégrer les objectifs de mieux-être dans les plans d'amélioration, soutenir les demandes de financement telles que la subvention pour le bien-être à l'école et améliorer la prestation de services ou de programmes destinés aux étudiants, tels que les programmes de conseil et de petit-déjeuner.

© 2019 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.