Un ancien combattant trouve le chemin du travail et de la santé mentale

En tant que pilote Uber, John (photo ci-dessus) passe une partie de ses jours à amener les gens là où ils doivent aller. Pour ce faire, John a lui-même parcouru un long chemin.

Pendant de nombreuses années, le vétéran de la marine a eu du mal à gérer sa maladie mentale. Il lui était difficile de garder un emploi et contribuait à une faible estime de soi.

Au moment où John a été référé au programme de réadaptation professionnelle VHA (Voc Rehab), également connu sous le nom de Services d'emploi thérapeutiques et assistés programme, à Système de santé VA Portland (VAPORHCS), il n’avait pas travaillé depuis plusieurs années.

Offert partout en Virginie, VocRehab aide les vétérans, y compris ceux souffrant de maladies mentales graves, à surmonter les obstacles à l'emploi et à rester sur le marché du travail.

Dans certains cas, les vétérans sont placés dans des postes rémunérés pour une durée limitée, souvent dans un centre médical VA. Cela les aide à acquérir des compétences pratiques et à renforcer les comportements, tels que la capacité de bien travailler avec les autres, qui sont essentiels pour un emploi à long terme.

Dans d'autres cas, les participants au programme travaillent en tête-à-tête avec des gestionnaires de cas qui jouent le rôle de coachs d'aide auprès des vétérans:

  • Identifiez les opportunités d'emploi appropriées et basées sur la communauté.
  • Postuler à des postes.
  • Préparez-vous pour des entrevues.
  • Le cas échéant, fournissez une assistance continue pour la résolution des problèmes liés à l’emploi.

"La maladie mentale ne va pas avoir raison de moi."

«Mon travail principal consiste à amener les gens d'un point A à un point B, mais l'interaction sociale m'aide beaucoup», déclare John, 57 ans, qui a commencé à conduire pour Uber en février 2016 et a depuis gagné plus de 1 500 étoiles cinq étoiles. évaluations.

«L'interaction sociale me fait me sentir bien à l'intérieur. La plupart des gens sont gentils et apprécient vraiment ce que je fais. Cela me donne un sentiment positif à l'intérieur. Je sens que je peux accomplir cette tâche et que la maladie mentale ne va pas avoir raison de moi. Plus maintenant », ajoute John.

Son retour dans le monde du travail n’a pas été rapide ni facile. Bien avant que John ne se sente prêt à essayer de retourner au travail, il a cherché de l'aide pour relever des défis personnels par le biais de Pas à Pas pour le Récupération au Centre de Réadaptation et de Récupération Psychosociales (PRRC).

Le programme de consultations externes du CRRP encourage l'acquisition de compétences, la socialisation et l'élaboration de stratégies d'adaptation pour les anciens combattants atteints de maladie mentale chronique. Les participants sont invités à réfléchir à ce qui rendra leur vie plus significative et plus gérable, voire joyeuse. Ils travaillent avec les membres du personnel pour définir des objectifs qui reflètent leurs désirs.

Le vétéran John à bord du USS Berkley sous surveillance.

"Ma maladie n'est pas qui je suis."

«Le programme Pas à Pas m'a aidé à comprendre que ma maladie n'est pas ce que je suis. Cela m'a aidé à comprendre que je peux résoudre les problèmes et avoir un impact positif sur ma vie et sur ma famille. Je peux être plus que John qui a cette maladie », a-t-il déclaré.

De nature introvertie, John travaille à anticiper les besoins de ses passagers. Certains veulent rester assis en silence. D'autres préfèrent bavarder et John oblige, travaillant souvent dans une blague ou deux plaisanteries. Il porte également des bouteilles d'eau gratuites, du chewing-gum, des cordons de charge pour téléphones portables, des cartes locales et des guides de restaurants pour les touristes.

Quel conseil John a-t-il aux anciens combattants qui ont partagé ses difficultés et qui craignent de ne jamais pouvoir retourner au travail?

“Entrez, partagez votre histoire et écoutez ce que les autres traversent. Vous pouvez vous rendre compte qu'il y a un avenir pour vous en dehors de votre maladie mentale. "


Anna Robaton-Winthrop est une bénévole de VA Portland Public Affairs.