Choisissez un: Santé mentale ou travail dans la publicité

"Ce n'est pas grave de ne pas être d'accord … tant que le fait de ne pas bien n'affecte pas l'entreprise", a tweeté une femme rédactrice lors de la dernière Journée mondiale de la santé mentale. Ce tweet résume ce que nous pensons tous, mais personne ne le dit.

Une personne sur quatre souffre d'une maladie mentale. Regarde autour de toi. Si nous sommes tous ensemble là-dedans, pourquoi n'en parlons-nous pas davantage?

Lorsque nous avons mal aux dents, nous allons chez le dentiste pour le faire réparer. Et quand nous avons une mauvaise toux, nous allons à la pharmacie pour obtenir du sirop contre la toux. Notre premier réflexe est de traiter une maladie immédiatement. Lorsque nous éprouvons de l'anxiété et de la dépression, nous avons peur que les gens découvrent que nous voyons un psychiatre. La recherche d'aide pour un déséquilibre chimique est-elle mal vue?

J'ai vu bien trop de titres qui disent "l'épuisement créatif est inévitable". Ce ne sont pas seulement les longues heures, c'est la pression de dire oui à tout. En tant que créatifs, nous parlons constamment du nombre de projets sur lesquels nous travaillons ou du nombre de week-ends au cours desquels nous avons travaillé au cours du mois dernier, comme si notre succès s'alignait sur notre charge de travail. Nous avons plus de dîners de bureau que les soirées de rendez-vous. Quelque chose pour un lion de Cannes, non? C'est l'attente de l'industrie dans laquelle nous travaillons, nous l'acceptons donc. Nous utilisons l'humour pour éclairer la situation. Au lieu de tenir les sociétés responsables, nous nous débrouillons à travers les mèmes et pleurons rapidement dans la salle de bain entre deux IR.

Lorsque nous choisissons de l'ignorer, notre valeur de travail et de productivité en souffre. En tant que personne aux prises avec l'anxiété et le TDAH, je peux dire ouvertement que le fait de ne pas donner la priorité à ma santé a fait souffrir ma performance.

Plus tôt cette année, j'ai commencé à réduire mes médicaments contre l'anxiété depuis plus de huit ans. Les retraits ont frappé plus fort que je ne l'imaginais. Avec le recul, j'aurais dû prendre congé, mais j'avais peur et j'étais gêné. J'avais peur que mon patron m'ait vu comme faible ou incapable de prendre le travail, que je ne serais plus mis sur des mémoires passionnantes ou stimulantes. J'étais gêné de devoir prendre des médicaments en premier lieu juste pour me sentir «normal». J'ai passé plus de temps à essayer de cacher ma douleur et à me faufiler dans les rendez-vous chez le médecin autour de mon emploi du temps.

Que pouvons-nous y faire?

Demandez à plus de leaders de l'industrie de s'adresser à l'éléphant dans la pièce. Jessica Walsh, fondatrice de & Walsh, a non seulement parlé de ses luttes passées avec les troubles de l'alimentation, l'anxiété et la dépression, mais elle a créé Parlons de la santé mentale, une plateforme pour aider à mettre fin à la stigmatisation. Jezz Chung, responsable de la diversité et de l'engagement chez Anomaly, héberge #OnMyMindMondays, une série créée pour partager des outils, des conseils, des ressources, des rituels et des réflexions sur la façon de mieux prendre soin de notre esprit. Il est difficile de parler de la santé mentale elle-même, même avec votre conjoint ou un ami proche. Nous avons besoin de plus de dirigeants prêts à être aussi vulnérables.

Cessons de nous vanter de notre claquement. Plus de projets n'équivaut pas à plus de succès. Pouvons-nous commencer à récompenser les gens qui partent à 17 heures pour vivre leur vie et être inspirés? Au lieu de juger nos pairs?

Managers et directeurs créatifs, commencez à écouter. Si l'un de vos employés se confie à vous au sujet de la santé mentale, ne rejetez pas ses sentiments avec «ça va aller». Essayez de dire quelque chose comme «Je vous entends. Comment puis-je vous préparer au succès et rendre votre travail plus confortable? »Écoutez et adaptez votre lieu de travail à vos employés.

Agences, veuillez cesser de positionner le yoga gratuit au bureau en cochant la case de l'initiative de santé mentale. Parlez à vos employés. Faites la recherche. Découvrez comment rendre le travail plus confortable pour tout le monde. Soixante-dix pour cent des personnes n’utilisent pas les ressources à leur disposition. En effet, nous ne les connaissons pas ou nous sommes gênés de les utiliser.

Si votre agence offre des ressources en santé mentale, faites-les connaître à vos employés. Normalisez ces ressources en les positionnant de la même manière que les ressources de garde d'enfants. Devenez partenaire d'une organisation comme NABS et commencez à améliorer le bien-être de vos employés. La santé mentale n'est pas temporaire.

Nous ne pouvons pas nous asseoir et attendre que quelqu'un se suicide pour faire quelque chose. Il est temps de supprimer le Band-AID et de commencer à écouter votre bien-être. Et croyez-le ou non, l'intelligence émotionnelle est connue pour améliorer la chimie du cerveau, vous permettant d'avoir un espace libre clair, ce qui se traduit par de meilleures idées créatives et un meilleur travail.

Entendez ça, c-suite? Si vous voulez faire quelque chose pour la santé mentale, faites-le au moins pour de meilleures affaires.

Victoria Rosselli est directrice artistique au FCB Chicago.