Ancien B.C. joueur de hockey affirme que la violence met les jeunes athlètes

Un ancien joueur de la Ligue de hockey de l'Ouest utilise son expérience personnelle de la violence physique et verbale dans le sport pour faire savoir aux jeunes athlètes qu'ils n'ont pas besoin de souffrir en silence.

Ryan Phillips, de Vancouver, qui a joué dans la Ligue de l'Ouest au milieu des années 1990, affirme que la violence physique et verbale dans les sports peut avoir un impact sur la santé mentale, en particulier chez les jeunes athlètes. Au cours de sa carrière au hockey, Phillips affirme avoir subi toutes sortes d'abus de la part de ses coéquipiers et même d'un entraîneur.

LIRE LA SUITE:
AVANT JC. homme à vélo à travers le Canada pour sensibiliser le public aux maladies mentales

«Il m'attrapait d'une certaine manière, me tirait ou me donnait des coups de pied. J'avais tellement peur d'aller à la patinoire que je tremblerais littéralement juste pour voir ce qu'il va dire aujourd'hui », a déclaré Phillips.

Après cela, il a dit que les choses avaient tourné pour lui.

«Cela s'est transformé en toxicomanie et en manque d'estime de soi et de faible estime de soi», a déclaré Phillips.

L'histoire continue sous la publicité

Il a dit qu'il lui avait fallu un certain temps pour comprendre l'impact durable sur la santé mentale que ces expériences avaient eu sur lui à un âge aussi impressionnable.






AVANT JC. Un homme arrive à Moncton pour un voyage à vélo à travers le pays afin de sensibiliser le public aux maladies mentales


AVANT JC. Un homme arrive à Moncton pour un voyage à vélo à travers le pays afin de sensibiliser le public aux maladies mentales

«Cela m'a atteint environ 40; J'ai 44 ans maintenant », a déclaré Phillips. «J'ai commencé à faire des cauchemars où j'ai commencé à revivre mon passé dans mes rêves.

«Un jeu que j'aimais autrefois est devenu un cauchemar. Il faut mettre un terme à tous ces abus – parce que ce sont des abus. »


Tweet ça

LIRE LA SUITE:
Gary Bettman dit que la LNH ne tolérera pas les comportements abusifs

Selon Phillips, un comportement violent peut être traumatisant et rester avec un adolescent pendant des années. Il veut maintenant changer le monde du sport et la façon dont le coaching est exécuté.

Il dit qu'être transparent et soulever la question est la première étape et qu'il reste encore beaucoup à faire en ce qui concerne la culture des sports de compétition.

«Je ne m'éloignerai jamais de la participation à la défense des intérêts dans le domaine de la santé mentale, disons-le ainsi», a déclaré Phillips.

"Je crois avec unité et plus de conscience, et si nous nous unissons davantage, nous pouvons vraiment avoir un impact puissant."

LIRE LA SUITE:
L'entraîneur-chef des Dallas Stars fire Jim Montgomery, citant une "conduite non professionnelle"

Depuis qu'il est devenu un défenseur, Phillips a parcouru le Canada à vélo pour recueillir des fonds à l'appui des initiatives en santé mentale.

L'histoire continue sous la publicité

Phillips a joué sur les Pats de Regina de la WHL de 1993 à 1995, lorsque les mauvais traitements auraient été commis.

Malgré les tentatives de tendre la main, les Pats n'ont pas répondu aux nombreuses demandes de commentaires de Global News.

Au cours de sa carrière, Phillips a passé du temps avec les Vernon Vipers de la BCHL. Il a également joué pour les Rockets de Tacoma de 1992 à 1994. Les Rockets étaient une équipe de la WHL à Washington jusqu'en 1995, lorsqu'ils ont déménagé à Kelowna, en Colombie-Britannique.

© 2019 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.