Briser le cycle: il n’est jamais trop tard

Il est très rare de voir des patients qui arrivent avec un seul symptôme. Ce que nous trouvons souvent est un modèle de symptômes connexes, qui ont souvent commencé comme un seul symptôme léger à modéré. Une des raisons à cela est que la cause sous-jacente (comme un faible taux de testostérone, un dysfonctionnement du plancher pelvien, etc.) peut se manifester de plusieurs manières. Cependant, il y a un autre facteur important à prendre en compte. Un symptôme en soi peut déclencher un cycle, dans lequel les symptômes s'aggravent systématiquement en raison de leur relation les uns avec les autres. Prenons un exemple:

Un homme de 30 ans présente une aggravation de la dysfonction érectile, de la libido, de l'éjaculation retardée et de faibles niveaux d'énergie. Dans un scénario, un faible taux de testostérone pourrait être la cause de tous ces problèmes. Dans un autre, un cycle s'est développé à partir de la dysfonction érectile. En voyant ses érections s'aggraver, sa libido a commencé à s'aggraver. Il est très courant pour les hommes de constater que lorsqu'ils ont de mauvaises érections, leur désir d'avoir des relations sexuelles diminue également. Suite à cela, avoir de mauvaises érections et une faible libido rend plus difficile l'éjaculation, d'où son symptôme d'éjaculation retardée. Ces symptômes s'enchaînent. Au fur et à mesure que les érections s'aggravent, la libido s'aggrave, puis l'éjaculation s'aggrave. Avec le temps, le stress mental de gérer cela peut créer de l'anxiété et de la dépression, qui alimentent également le cycle. Surtout avec la dépression, les faibles niveaux d'énergie et une humeur qui se détériore deviennent également des symptômes dans le cycle.

Cette situation peut sembler désastreuse, mais briser le cycle est beaucoup plus facile que vous ne le pensez. La vérité est qu'il existe rarement un remède en une seule étape pour traiter tous ces symptômes. C’est pourquoi nous identifions les causes potentielles et traitons chaque symptôme séparément et systématiquement. Ce que nous avons tendance à constater, c'est que le cycle s'inverse à mesure que chaque symptôme devient moins sévère. Par exemple, de meilleures érections conduisent à une meilleure libido, ce qui conduit à une meilleure éjaculation. Bien que parfois l'anxiété et la dépression doivent être traitées séparément, nous avons constaté que chez certains patients, leurs symptômes psychologiques se dissipaient avec la résolution de leurs symptômes physiques.

Si vous sentez que vous êtes coincé dans un cycle, il n’est jamais trop tard pour trouver de l’aide. Vous méritez de vous sentir à 100%, et il suffit d'un seul appel pour commencer à avancer dans ce sens. Contactez-nous pour une consultation téléphonique gratuite dès aujourd'hui.